ThéPARis. Les Théâtres parisiens sous l’Ancien Régime: transversalité des pratiques, circulation des personnes, enjeux esthétiques et poétiques. IIIe édition

Responsables scientifiques :

Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur, CTEL ; ELCI, Sorbonne Université)

Barbara Nestola (Centre d’études supérieures de la Renaissance, Centre de musique baroque de Versailles)

La troisième édition du séminaire de recherche ThéPARis souhaite élargir son périmètre d’investigation. Après un premier volet (2019) consacré aux espaces signifiants ‘entre’ les théâtres institutionnels, publiques et professionnels (Comédie-Italienne, Comédie-Française, Académie royale de musique et théâtres forains), et un deuxième (2020-2021) incluant les scènes non institutionnelles ou non publiques (le théâtre de collège, le théâtre de société et le théâtre de cour), le séminaire se propose d’explorer les rapports de transversalité artistique entre les créations propres aux salles parisiennes (théâtre, musique, opéra, danse etc.) et d’autres formes d’art visuels ou de culture collective. L’enjeu est d’évaluer la contribution de ces formes au façonnement d’une esthétique et d’une pratique spectaculaires qui s’évadent des enclos des salles et qui se nourrissent des différents milieux artistiques, anthropologiques, sociaux et mondains.
Les rapports entre le spectacle et le carnaval offrent en ce sens une piste d’investigation privilégiée. Le carnaval, avec ses images, ses symboles, ses croyances, ses traditions, ses rites et ses jeux constitue une réalité historique qui imprègne de façon transversale les théâtres parisiens. La culture carnavalesque offre un fonds auquel puisent de nombreux auteurs et qui investit toutes les scènes au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. Quel imaginaire se développe-t-il autour du carnaval ? Comment le spectacle parisien s’approprie-t-il les motifs carnavalesques ? Comment se déclinent-ils dans le geste actorial, dans le décor, dans l’univers de la danse ? Quelle typicité de personnages, de pas, de postures pour exprimer le carnaval ? Quels masques ? Quels costumes ? Et, d’autre part, de quel carnaval parle-t-on ? Quel rapport, réel ou idéalisé, avec le mythe du carnaval vénitien ? L’approche anthropologique enrichira l’analyse historique et esthétique pour clarifier les enjeux dramaturgiques de la perméabilité entre carnaval et arts de la scène.
Le rapprochement entre le spectacle et les arts visuels et figuratifs apportera ensuite un éclairage nouveau sur des aspects qui n’ont pas encore fait l’objet d’une réflexion systématique. Trois déclinaisons seront abordées : le rapport entre le spectacle et les jardins, celui avec les porcelaines orientales et celui avec les tapisseries qui parachèvent et embellissent les demeures courtoises, urbaines, et les lieux de sociabilité. Les enjeux botaniques, ornementaux, exotiques de ces architectures et objets d’art et d’usage commun, seront abordés comme des souches de processus créatifs. Notre questionnement tâchera d’identifier un possible dénominateur commun : la transfiguration de ces pratiques décoratives, de leur effet de goût et de mode, politique et idéologique, vers un plan esthétique, poétique ou éminemment spectaculaire.
Enfin, un nouveau cas d’étude sera présenté dans la continuité des deux éditions précédentes de ThéPARis : l’analyse croisée de Polyphème (1722), une pastorale tragi-comique tirée du drame satyrique d’Euripide, née de la collaboration de Jean-Joseph Mouret, Marc-Antoine Legrand et Luigi Andrea Riccoboni. Un compositeur au service de la duchesse du Maine, actif à l’Académie royale de musique et attaché à la Comédie-Italienne ; un acteur de la Comédie-Française devenu auteur pour les Italiens ; un chef de troupe aux fortes velléités poétiques, se rencontrent sur un terrain dramaturgique expérimental, à l’intersection entre les périmètres des théâtres forains et de la Comédie-Italienne. La circulation des artistes, leur rencontre, le partage des expériences et des nécessités spectaculaires concourent à la réalisation d’un objet artistique au carrefour d’univers sonores, visuels et poétiques divers. L’étude de la circulation des personnes, des thèmes, des genres et des formes spectaculaires et dramatiques sera ainsi encore de mise dans cette nouvelle édition de ThéPARis.

Calendrier des séances

1. Université Côte d’Azur, Nice, mardi 1er mars 2022, 15h-18h
Modérateurs :
Marina Nordera (Université Côte d’Azur)
Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur)
Intervenants :
Éric Negrel, (EA 174 FIRL, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) Le carnaval en scène, de Lully à Riccoboni
Barbara Nestola (CESR-CMBV), La fabrique du carnaval dans les théâtres parisiens à la fin du règne de Louis XIV
Deda Cristina Colonna (Schola Cantorum Basilensis), Masques comiques, masques sérieux : modèles chorégraphiques dans les danses théâtrales en notation Beauchamps-Feuillet

2. Sorbonne Université, Paris, mercredi 6 avril, 16h-18h
Modérateur
 :
Andrea Fabiano (Sorbonne Université)
Intervenants :
Ilaria Lepore (Sapienza Università di Roma), Nathanael Eskenazy (Éducation nationale, CMBV), Marc-Antoine Legrand et Jean-Joseph Mouret : les français italiens. Jeux identitaires et échanges intertextuels (1720-1730)

3. CMBV, Versailles, jeudi 19 mai, 14h-16h30
Modérateurs :
Renaud Bret-Vitoz (Sorbonne Université)
Intervenants :
Elisa Cazzato (Università Ca’ Foscari, Venise), Nature en scène : décor de théâtre et jardins au XVIIIe siècle
Meredith S. Martin (New York University), Réinventer le Ballet des Porcelaines : magie, désir et exotisme
Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur), Le Teniers de la danse, Jean-Baptiste-François Dehesse entre Salles et Salons : notes pour une nouvelle transversalité

Les théâtres parisiens sous l’Ancien Régime

Bibliographie et outils de recherche*

*Ce document, en construction, est régulièrement mis à jour. Nous invitons les lecteurs à nous contacter (theparis.seminaire@gmail.com) pour signaler d’autres éléments bibliographiques susceptibles d’être intégrés.

 Monographies

Beaucé, Pauline, Parodies d’opéra au siècle des Lumières : évolution d’un genre comique, Rennes, Presses universitaires de Resses, 2013

Benoit, Marcelle, Musiques de Cour. Chapelle, Chambre, Écurie, Paris, Picard, 1971

Benoit, Marcelle, Versailles et les musiciens du roi, 1661-1773, Paris, Picard, 1971

Bonnassies, Jules, La Musique à la Comédie-Française, Paris, Baur, 1874

Couvreur, Manuel, Jean-Baptiste Lully. Musique et dramaturgie au service du Prince, s.l., Marc Vokar, 1992

Cowart, Georgia J., The Triumph of Pleasure. Louis XIV and the Politics of Spectacle, Chicago, The University of Chicago Press, 2008

De Luca, Emanuele, «Un uomo di qualche talento». François Antoine Valentin Riccoboni (1707-1772): Vita, attività teatrale, poetica di un attore-autore nell’Europa dei Lumi, Pisa-Roma, Fabrizio Serra editore, 2015

Degauque, Isabelle, Les Tragédies de Voltaire au miroir de leurs parodies dramatiques : d’Œdipe (1718) à Tancrède (1760), Paris, Champion, 2007

Fabiano, Andrea, La Comédie-Italienne de Paris et Carlo Goldoni, Paris, PUPS, 2018

Fabiano, Andrea, Histoire de l’opéra italien en France (1752-1815) : héros et héroïnes d’un roman théâtral, Paris, CNRS Éditions, 2006

Fajon, Robert, L’Opéra à Paris du Roi Soleil à Louis le Bien-Aimé, Paris-Genève, Slatkine, 1984

Frantz, Pierre, L’Esthétique du tableau dans le théâtre du XVIIIe siècle, Paris, PUF, 1998

Gambelli, Delia, Arlecchino dall’Inferno alla Corte del re Sole, Roma, Bulzoni, 1997

Guardenti, Renzo, Le Fiere del teatro. Percorsi del teatro forain del primo Settecento con una scelta di commedie rappresentate alle Foires Saint-Germain e Saint-Laurent (1711-1715), Roma, Bulzoni, 1995

Guardenti, Renzo, Gli italiani a Parigi. Storia, pratica scenica, iconografia, Roma, Bulzoni, 1990, 2 vol.

Harris-Warrick, Rebecca, Dance and Drama in French Baroque Opera, Cambridge, Cambridge University Press, 2016

Hourcade, Philippe, Mascarades et ballets au Grand Siècle, 1643-1715, Paris, Desjonquères, 2002

Hostiou, Jeanne-Marie, Les Miroirs de Thalie. Le théâtre sur le théâtre et la Comédie-Française (1680-1762), Paris, Garnier, 2019

Impe, Jean-Luc, Opéra baroque et marionnette : dix lustres de répertoire musical au siècle des Lumières, Charleville-Mézières, Institut International de la Marionnette, 1994

Kintzler, Catherine, Poétique de l’opéra français : de Corneille à Rousseau, Paris, Minerve, 1991

La Gorce, Jérôme de, L’Opéra à Paris au temps de Louis XIV : histoire d’un théâtre, Paris, Desjonquères, 1992

La Gorce, Jérôme, Féeries d’opéra : décors, machines et costumes en France : 1645-1765, Paris, Éditions du Patrimoine, 1997

Lagrave, Henri, Le Théâtre et le public à Paris de 1715 à 1750, Paris, Klincksiek, 1972

le Blanc, Judith, Avatars d’opéras. Parodies et circulation des airs chantés sur les scènes parisiennes (1672-1745), Paris, Garnier, 2014

Legrand, Raphaëlle et Wild, Nicole, Regards sur l’opéra-comique, Trois siècles de vie théâtrale, Paris, CNRS Éditions, 2002

Lemaigre-Gaffier, Pauline, Administrer les Menus Plaisirs du Roi. La cour, l’État et les spectacles dans la France des Lumières, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2016

Louvat-Molozay, Bénédicte, Théâtre de musique. Dramaturgie de l’insertion musicale dans le théâtre français (1550-1680), Paris, Champion, 2002

Mazouer, Charles, Le Théâtre d’Arlequin. Comédies et comédiens italiens en France au XVIIe siècle, Fasano-Schena, PUPS, 2002

Meldolesi, Claudio, Gli Sticotti: comici italiani nei teatri d’Europa del Settecento, Roma, Edizioni di Storia e Letteratura, 1969.

Mele, Flora, Le Théâtre de Charles-Simon Favart : Histoire et Inventaire des manuscrits, Paris, Champion, 2010.

Moureau, François, Le Goût italien dans la France rocaille. Théâtre, musique, peinture, 1680-1750, Paris, PUPS, 2011

Naudeix, Laura, Dramaturgie de la tragédie en musique, Paris, Champion, 2004

Nestola, Barbara, L’Air italien sur la scène des théâtres parisiens (1687-1715). Répertoire, pratiques, interprètes, Turnout, Brepols, 2020

Norman, Buford, Quinault librettiste de Lully : Le Poète des Grâces, Wavre, Mardaga, 2009.

Piéjus, Anne, Le Théâtre des demoiselles. Tragédie et musique à Saint-Cyr à la fin du Grand siècle, Paris, Société française de musicologie, 2000 

Plagnol Diéval, Marie-Emmanuelle, Le Théâtre de société : un autre théâtre?, Paris, Champion, 2003

Powell, John, Music and Theatre in France, 1600-1680, Oxford, Oxford University Press, 2000

Ravel, Jeffrey S., The Contested Parterre, public theater and French political culture (1680-1791), Ithaca and London, Cornell University Press, 1999

Rougemont, Martine de, La vie théâtrale en France au XVIIIe siècle, Genève, Slatkine Reprints, 1996

Rubellin, Françoise, Atys Burlesque: Parodies de l’opéra de Quinault et Lully à la Foire et à la Comédie-Italienne 1726-1738, Montpellier, Édition Espaces 34, 2011.

Scott, Virginia, The Commedia dell’Arte in Paris. 1644-1697, Charlottesville, University Press of Virginia, 1990

Scott, Virginia, Women on stage in early modern France (1500-1750), Cambridge, Cambridge University Press, 2010

Serre, Solveig, L’Opéra de Paris (1749-1790) : politique culturelle au temps des Lumières, CNRS éditions, 2011

Spaziani, Marcello, Gli Italiani alla « Foire » : quattro studi con due appendici, Roma, Edizioni di Storia e Letteratura, 1982.

Spielmann, Guy, Le Jeu de l’ordre et du chaos : Comédie et pouvoirs à la fin du règne, 1673-1715, Paris, Champion, 2002

Trott, David, Théâtre du XVIIIe siècle : jeux, écritures, regards. Essai sur les spectacles en France de 1700 à 1790, Montpellier, Espaces 34, 2000

Vinti, Claudio, Alla Foire e dintorni. Saggi di drammaturgia foraine, Roma, Edizioni di Storia e Letteratura, 1989

Ouvrages collectifs

Un Air d’Italie. L’Opéra de Paris de Louis XIV à la Révolution, Mickaël Bouffard, Christian Schirm, Jean-Michel Vinciguerra (dir.), Paris, BnF Éditions, 2019

L’Apothéose d’Arlequin : La Comédie-Italienne de Paris (1716-1780), Emanuele De Luca, Andrea Fabiano (dir.), Paris, SUP – Sorbonne Université Presses, à paraître, 2021

 Costumes, décors et accessoires dans le théâtre de la Révolution et de l’Empire, Philippe Bourdin, Françoise Le Borgne (dir.), Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2010

Creative Processes and Historically Informed Performance: The Théâtre Molière Sorbonne, Matthieu Franchin (dir.), in European Drama and Performance Studies, n° 14, 2020–1, The Stage and its Creative Processes (16th-21st century), vol. 2, Paris, Garnier, p. 255-392 

Écrire l’histoire des spectacles avec des bases de données, Marine Roussillon, Christophe Chouwey (dir.), Revue d’Historiographie du Théâtre, 1, 2020

L’État en scènes. Théâtres, opéras, salles de spectacle du XVIe au XIXe siècle. Aspects historiques, politiques et juridiques, Robert Carvais, Cédric Glineur (dir.), Amiens, Ceprisca, 2018

La Fabrique du théâtre. Avant la mise en scène (1650-1880), Mara Fazio, Pierre Frantz (dir.), Paris, Desjonquières, 2010

Histoire de l’Opéra français, Hervé Lacombe (dir.), Paris, Fayard, t. 1 – L’Ancien Régime, 2021

 Les Interactions entre musique et théâtre, Guy Freixe, Bertrand Porot (dir.), Montpellier, L’Entretemps, 2011

L’Invention des genres lyriques français et leur redécouverte au XIXe siècle, Alexandre Dratwicki, Agnès Terrier (dir.), Lyon, Symétrie, 2010

Musique et geste en France de Lully à la Révolution : études sur la musique, le théâtre et la danse, Jacqueline Waeber (dir.), Bern, P. Lang, 2009

L’Opéra-comique en France au XVIIIe siècle, Philippe Vendrix (dir.), Liège, Mardaga, 1992

The Opéra-comique in the Eighteenth and Nineteenth Centuries, Lorenzo Frassa (dir.), Turnhout, 2011

 L’Opéra de Paris, l’Opéra-Comique et la Comédie-Française : approches comparées (1669-2010), Sabine Chaouche, Denis Herlin et Solveig Serre (dir.), Paris, École des Chartes, 2012.

La Règlementation de l’Opéra de Paris (1669-2019) : édition critique des principaux textes normatifs, Vincent Giroud, Solveig Serre (dir.), École nationale des chartes, 2019

Le Répertoire de l’Opéra de Paris (1671-2009). Analyse et interprétation, Michel Noiray, Solveig Serre (dir.), Paris, Champion, 2011

Restitution et création dans la remise en spectacle des œuvres des XVIIe et XVIIIe siècles, Actes de colloque, Versailles, 29 mai, Nantes, 30-31 mai 2008, dans Annales de l’ACRAS, n 4, juin 2010

 Séries parodiques au Siècle des Lumières, Sylvain Menant, Dominique Quéro (dir.), Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2005

 Les Théâtres institutionnels (1660-1848). Querelles, enjeux de pouvoir et production de valeurs, Jeanne-Marie Hostiou, Stéphanie Loncle, Jessica Goodman, Marine Roussillon (dir.), « Revue d’Histoire du Théâtre », 261, 1/2014

Théâtre de la Foire : anthologie de pièces inédites, 1712-1736, Françoise Rubellin (dir.), Montpellier, Éditions Espaces 34, 2005

Théâtre et musique au XVIIe siècle, Charles Mazouer (dir.), Paris, Klincksieck, 1994

Répertoires et dictionnaires

Brenner, Clarence D., The Theatre italien, its repertory, 1716-1793, Berkeley-Los Angeles, University of California press, 1961

Brenner, Clarence D., A bibliographical list of plays in the French language 1700-1789, New York, AMS press, cop. 1979

Charlton, David, Wild, Nicole, Théâtre de l’Opéra-Comique, Paris : Répertoire 1762-1927, Sprimont, Mardaga, 2005

De Luca, Emanuele, Le Répertoire de la Comédie-Italienne (1716-1762), Paris, IRPMF,  2011

Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Marcelle Benoit (dir.), Paris, Fayard, 1992

Dictionnaire de l’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime (1669-1791), Sylvie Bouissu, Pascal Denécheau et France Marchal-Ninosque (dir.), Paris, Garnier, 2019-2020, 4 vol.

Dictionnaire Goldoni, Lucie Comparini et Andrea Fabiano (dir.), Paris, Classique Garnier, 2019

Letellier, Robert Ignatiuz, Opéra-Comique : a Sourcebook, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars, 2010

Mongrédien, Georges, Robert, Jean, Les Comédiens français du XVIIe siècle. Dictionnaire biographique suivi d’un inventaire des troupes (1590-1710) d’après des documents inédits, 3e éd. revue et augmentée, Paris, CNRS, 1981

Sitographie

 ACRAS – Association pour un Centre de Recherche sur les Arts du Spectacle aux XVIIe et XVIIIe siècles, https://www.acras17-18.org/

ArpreGo – Archivio del Teatro Pregoldoniano, https://www.usc.gal/goldoni/

CESAR – calendrier électronique des spectacles sous l’ancien régime et sous la révolution, https://cesar.huma-num.fr/cesar2/

Chronopéra, http://chronopera.free.fr/

Le Projet des registres de la Comédie-Française, https://www.cfregisters.org/fr/

https://cfrp.mitpress.mit.edu/volume-en-francais

RECITAL – REgistres de la Comédie-ITALienne, http://recital.univ-nantes.fr/#/

Les Savoirs des acteurs Italiens, https://www.iremus.cnrs.fr/fr/publications/les-savoirs-des-acteurs-italiens

Théâtres de société. Catalogue des représentations données en société en France et en Suisse Romande entre 1700 et 1871, http://theatresdesociete.unil.ch/projet

Theaville, http://www.theaville.org/kitesite/index.php

 

 

 

ThéPARis. Les Théâtres Parisiens sous l’Ancien Régime : Transversalité des pratiques, circulation des personnes, enjeux esthétiques et poétiques. IIe édition

Responsables scientifiques :

Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur, CTEL ; ELCI, Sorbonne Université)

Barbara Nestola (CNRS/Centre d’études supérieures de la Renaissance, Centre de musique baroque de Versailles)

Séminaire de recherche pluridisciplinaire organisé par le Centre de musique baroque de Versailles, le Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, l’Université Côte d’Azur et le CTEL – Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants, avec la collaboration de l’ELCI – Équipe littérature et culture italiennes (Sorbonne Université) et du Théâtre National de Nice.

Le séminaire développe un espace de réflexion sur la transversalité des pratiques artistiques entre les théâtres parisiens, institutionnels et non institutionnels, publics et privés, sous l’Ancien Régime. La notion de transversalité est envisagée sous trois angles majeurs : la circulation des personnes ; le partage des univers sonores et visuels ; la circulation des thèmes, des genres et des formes dramatiques. Elle est ainsi abordée comme un moyen de requestionner le façonnement des pratiques, de l’esthétique et de la poétique théâtrales entre le XVIIe et le XVIIIe siècle.  Dans la continuité de la première édition (2019), consacrée aux théâtres institutionnels, publics et professionnels (Comédie-Italienne, Comédie-Française, Académie royale de musique et théâtres forains), l’édition 2020 élargit son champ d’enquête en incluant les scènes non institutionnelles ou non publiques, comme le théâtre de collège, le théâtre de société et le théâtre de cour. Quel vivier d’artistes proposent les théâtres des amateurs aux salles publiques ? Et inversement, quels artistes professionnels gravitent dans les collèges jésuites, à la cour, dans les salons des dames parisiennes ? Quelle circulation d’œuvres, de genres, de personnes ? Quelles contributions, en termes pratiques, poétiques et esthétiques, ces circulations apportent à la théâtralité parisienne et française sous l’Ancien Régime ? 

Dans l’intention d’éclairer les processus de ces échanges, plusieurs aspects seront abordés en privilégiant l’approche interdisciplinaire : questions dramaturgiques, jeu(x) d’acteur, pratiques musicales et choreutiques, vedettariat, aspects techniques et spectaculaires (décors, machines, costumes…). Une attention particulière sera également consacrée aux réseaux familiaux et à la mobilité des artistes, comme moyens d’échanges et de circulation d’idées et de savoirs.

Calendrier des séances

Vendredi 23 janvier 2020, Cmbv, 10h-13h

Répondante : Barbara Nestola (CNRS, CESR-Cmbv)

Intervenants :

Laurent Guillo (Cmbv), Les sources imprimées de la musique de scène à la charnière des deux siècles : Ballard vs. Ribou

Matthieu Franchin (Sorbonne Université, IReMus) et Hubert Hazebroucq (Cie Les Corps éloquents), La fabrique du divertissement : exemples tirés des scènes parisiennes (1692-1697)

 

Vendredi 14 février 2020, Cmbv, 10h-13h

Répondant : Pascal Denécheau (IReMus)

Intervenants :

Thomas Soury (Université de Lyon), Rameau et la révision de ses opéras : étude d’une adaptation de la cour à la ville

Benoît Dratwicki (Cmbv), Chanteur de ville, chanteur de cour : les difficiles relations entre l’Opéra et la Musique du roi aux XVIIe et XVIIIe siècles

Petra Dotlacilova (Stockholm University), « Un berger un peu annobli » : costumer les personnages rustiques sur les scènes parisiennes

 

Mardi 17 mars 2020, Nice, Université Côte d’Azur, Théâtre National de Nice

Ie session

Répondant : Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur, CTEL)

Marina Nordera (Université Côte d’Azur, CTEL), Circulations, appropriations et actualisations des « Caractères de la danse » entre scène et société – conférence dansée avec Bruno Benne, danseur et chorégraphe (Cie Beaux-Champs)

IIe session

Répondante : Marina Nordera (Université Côte d’Azur, CTEL)

Intervenants :

Renzo Guardenti (Università di Firenze), Transversalité des pratiques entre Comédie-Italienne et théâtres des foires (XVIIe-XVIIIe siècles) : approche iconographique.

Barbara Nestola (CNRS, CESR-CMBV), Un chanteur “valet de deux maîtres” : la haute-contre Touvenelle entre la Comédie-Italienne et la Comédie-Française à la fin du XVIIe siècle

 

Vendredi 3 avril 2020, Paris, Sorbonne, Maison de la Recherche, 10h-13h

Répondants : Dominique Quéro (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL) et Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval (Université Paris-Est Créteil, EA LIS Lettres, Idées, Savoirs)

Intervenantes :

Jennifer Ruimi (FNS / Université de Lausanne), Les Comédiens de Voltaire, des théâtres de société à la Comédie-Française (et vice-versa)

Valentina Ponzetto (FNS / Université de Lausanne), Auteurs de société et scènes publiques : stratégies, circulations, fortunes

Flora Mele (Sorbonne Université), Le couple Favart à travers leurs manuscrits : entre la Foire, la Comédie-Italienne et les théâtres de société

 

Vendredi 15 mai 2020, Tours, Centre d’études supérieures de la Renaissance, 10h-13h

Répondant : Jean-Noël Laurenti (CESR, Scène européenne)

Intervenants :

Marie Demeilliez (Université de Grenoble), Une grande réunion de danseurs : les ballets du collège jésuite Louis-le-Grand au XVIIIe siècle

Jean-Philippe Grosperrin (Université de Toulouse – Jean Jaurès), Jonathas sans David, ou l’innocent coupable (1669-1714). Quand un sujet de tragédie circule entre les collèges parisiens, Saint-Cyr, Versailles et la Comédie-Française

Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur, CTEL), Le Teniers de la danse, Jean-Baptiste-François Dehesse entre Salles et Salons : notes pour une nouvelle transversalité

28-30 mai 2020, Cmbv

ThéP-Atelier : Atelier de performance consacré aux divertissements de la Comédie-Italienne et de la Comédie-Française au début du XVIIIe siècle

Sous la direction de : Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur, CTEL), Hubert Hazebroucq (Cie Les Corps éloquents), Arnaud Marzorati (Ensemble Les Lunaisiens), Barbara Nestola (CNRS, CESR-CMBV)

Jeudi 11 juin 2020, Cmbv

Grande séance de clôture du séminaire

Sous la direction de : Judith le Blanc (Université de Rouen), Benoît Dratwicki (CMBV), Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur, CTEL), Barbara Nestola (CNRS, CESR-CMBV)

ThéPARis. Les théâtres parisiens sous l’Ancien régime : transversalité des pratiques, circulation des personnes, enjeux esthétiques et poétiques

Responsables scientifiques :

Emanuele De Luca (Université Côte d’Azur, CTEL ; ELCI, Sorbonne Université)
Barbara Nestola (CNRS, Centre d’études supérieures de la Renaissance UMR 7323 du CNRS, Centre de musique baroque de Versailles)

Séminaire de recherche organisé par le Centre de musique baroque de Versailles, le Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, l’Université Côte d’Azur et le CTEL – Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants, avec la collaboration de l’ELCI – Équipe littérature et culture italiennes (Sorbonne Université).

Le séminaire souhaite ouvrir un espace de réflexion sur la question de la transversalité des pratiques artistiques entre les principaux théâtres parisiens sous l’Ancien Régime : la Comédie-Française, la Comédie-Italienne, l’Académie royale de musique et les théâtres forains. Dès le XVIIe siècle, les scènes parisiennes rentrent dans une dynamique à la fois de concurrence et d’émulation, chacune puisant son inspiration dans le répertoire et les atouts majeurs de l’autre, qu’il s’agisse de la dramaturgie, de l’appareil scénique, de la musique ou du savoir-faire des interprètes. En l’état actuel des recherches, et compte tenu des projets en cours sur les salles parisiennes, émerge la question du « dépassement » des périmètres de chaque institution théâtrale, du point de vue institutionnel comme esthétique. Une réflexion inter et trans-théâtrale devient alors incontournable. Plutôt que de restreindre le champ d’enquête à une scène en particulier, ce séminaire souhaite élargir la perspective en interrogeant les espaces signifiants ‘entre’ les théâtres, leurs connexions et leurs échanges, explicites ou latents. Cela implique également un questionnement des théâtralités et des processus esthétiques à l’intérieur d’une même salle, relevant des emprunts aux autres univers théâtraux. Comment la musique et le spectaculaire interviennent dans les œuvres de la Comédie-Française et de la Comédie-Italienne ? Comment les masques italiens investissent les plateaux de la Comédie-Française et de l’Opéra ? Par quel moyen les théâtres forains, dans leur statut particulier, à la fois de théâtres saisonniers et non privilégiés, réélaborent, transposent, s’approprient les éléments emblématiques des salles officielles ? Comment les savoirs et les modèles dramaturgiques développés aux XVIIe et XVIIIe siècles circulent parmi les théâtres parisiens ? Quelle circulation d’auteurs, d’acteurs, de chanteurs, de danseurs, de machinistes et décorateurs, d’autres intervenants du spectacle est enfin envisageable d’une salle à l’autre ? Comment tout cela façonne et transforme la dramaturgie et le spectacle parisiens sous l’Ancien Régime ?

L’aspect institutionnel de la théâtralité française et son rapport avec le pouvoir entre XVIIe et XVIIIe siècle impose par ailleurs des limites chronologiques à l’enquête. Elles s’inscrivent entre 1661, année de la fondation de l’Académie royale de danse qui ouvre l’ère des privilèges royaux, et 1791, lorsque la loi Le Chapelier abroge les privilèges des théâtres et par conséquent, le contrôle ‘institutionnel’ sur la production artistique. Ces dates n’empêcheront pas pour autant d’élargir le regard au-delà des limites chronologiques, afin d’approfondir ultérieurement les fondements des échanges entre les troupes, les salles, les formes, les dramaturgies, ou bien leurs prolongements.  Par ailleurs, il est prévu dans un second temps d’étendre le champ d’enquête du séminaire aux spectacles de cour, aux théâtres de collège et de société et plus généralement à la théâtralité non institutionnelle sous l’Ancien Régime.

Dans l’intention d’éclairer les processus de ces échanges, plusieurs aspects seront abordés, en privilégiant l’approche interdisciplinaire : questions dramaturgiques, jeu(x) d’acteur, pratiques musicales et choreutiques, vedettariat, aspects techniques (décors, machines, costumes…). Une attention particulière sera également consacrée aux réseaux familiaux et à la mobilité des artistes, comme moyens d’échanges et de circulation d’idées et de savoirs.

À l’issue du séminaire, une publication des communications est envisagée, éventuellement sous forme de numéro thématique d’une revue spécialisée.

Calendrier des séances

Vendredi 11 janvier 2019, 10h-13h, Versailles, CMBV

Répondant : Thomas Leconte (CMBV)

Intervenants :

  • Matthieu Franchin (Sorbonne Université, IReMus), Les divertissements de Jean-Claude Gillier pour les Comédiens Français et Italiens à la fin du XVIIe siècle
  • Judith le Blanc (Université de Rouen), L’air chanté, facteur de porosité entre les scènes parisiennes

Vendredi 15 février 2019, 10h-12h30, Versailles, CMBV

Répondante : Lucie Comparini (Sorbonne Université)

Intervenants :

  • Benoît Dratwicki (CMBV), Quelles méthodes et quels traités pour l’acteur-chanteur d’opéra en France au XVIIIe siècle ?
  • Mickaël Bouffard (CMBV), Modes théâtrales et références satiriques des costumes de la Comédie-Italienne au XVIIe siècle

Mardi 12 mars 2019, 14h-18h, Université Côte d’Azur – CTEL, Palais Lascaris

Première session

Répondante : Hélène Baby (Université Côte dAzur)

Intervenantes :

  • Marina Nordera (Université Côte dAzur), Carrières de danseuses en transition : d’un théâtre à l’autre, d’un genre à l’autre
  • Bianca Maurmayr (Université Côte dAzur), Coraghi en France : circulations, adaptations et transferts de la culture dramatique et chorégraphique italienne entre les théâtres parisiens (1645-1662)

Deuxième session

Répondante : Marina Nordera (Université Côte dAzur)

Intervenants :

  • Hubert Hazebroucq (C.ie Les Corps éloquents), La danse dans les divertissements à la Comédie-Italienne au XVIIIsiècle : éloge de la variété
  • Anne-Esthelle Michelangeli (Université Côte dAzur), D’une scène à l’autre par la gravure : les frontispices de François Ertinger pour le Théâtre Italien de Gherardi (1700) et le Recueil général des opéras (1703)

Vendredi 12 avril 2019, 10h-12h30, Versailles, CMBV

Répondante : Laura Naudeix (Université de Rennes)

Intervenants :

  • Lola Salem (University of Oxford), L’héroïsme par les larmes ou la rénovation de la poétique tragique à l’opéra. Étude des rôles tendres et pathétiques à l’époque de Lully
  • Julien Dubruque (CMBV, IReMus), La circulation des sujets sérieux entre l’Académie royale de musique et la Comédie-Française

Vendredi 17 mai 2019, 10h-12h30, Paris, Sorbonne

Répondante : Barbara Nestola (CNRS, CESR-CMBV)

Intervenantes :

  • Sylvie Bouissou (CNRS, IReMus), L’itinérance des artistes de l’Opéra de Paris, choix ou conséquence d’un système ?  
  • Marie-Cécile Schang (Université Bretagne Sud), « Ah ! n’est-ce point un songe ? » : réécriture et réappropriation des motifs du sommeil et du songe, de la tragédie en musique à la comédie mêlée d’ariettes (1760-1810)

Jeudi 6 juin 2019, 14h-17h, Versailles, CMBV

Répondants : Andrea Fabiano (Sorbonne Université), Sophie Marchand (Sorbonne Université)

Intervenantes :

  • Camilla Cederna (Université Lille3), Les scènes des coquettes : transferts, échanges, métamorphoses de modèles et de genres, entre la Comédie-Française et la Comédie-Italienne (XVIIe-XVIIIsiècles) 
  • Jeanne-Marie Hostiou (Université Sorbonne Nouvelle), Le Départ des Italiens : circulations d’un motif dans le répertoire métathéâtral
  • Silvia Manciati (CMBV), Comédie-Italienne, Comédie-Française : le rapport entre auteur et acteur dans le cas goldonien

Conclusions : Emanuele De Luca et Barbara Nestola